Planification

Voilà maintenant un bon moment que l’idée de faire une piscine naturelle me trottait dans la tête.

J’ai abandonné plusieurs fois mais le mois de mai 2011 et l’été qui s’en suivi m’a décidé à faire une vraie piscine plutôt que de me battre avec une autoportante qui vire vert malgré le chlore et les produits anti-algues ajoutés.

Il a fallu passé beaucoup de temps sur le net pour doser les différents avis et me dire à un moment que j’en connaissait assez pour me lancer.

Démarches administratives :
Je suis passé à la Mairie pour expliquer mon projet. J’ai demandé que l’on note mon passage et validé le fait qu’il n’y a pas besoin de déclaration de travaux si l’on fait un bassin de 100M2 d’une hauteur maximum de 2m.

La dame de l’urbanisme m’a imprimé une page internet où figure l’article et me la tamponne.
Je préfère avoir ça pour ne pas qu’on dise que j’ai fais ça dans le dos des administrations on ne sait jamais.

Dimensions :
Je prends des mesures de mon terrain et de ma terrasse et j’imagine plusieurs scénarios.

La première idée est d’avoir deux bassins car dans les médias c’est souvent ce type de piscine que l’on retrouve; un bassin de baignade et une lagune avec des plantes.
J’imagine  un tuyau PVC de 100mm qui relierait la lagune au bassin. Puis je vois sur le net que certains font simplement des paliers pour les plantes et la zone de baignade au centre. Je retiens cette solution plus simple à réaliser.

Après avoir dessiné plusieurs profils sur papier millimètré je fixe la dimension de 7,50 m par 13 m et au plus profond 1,90m.

Suite aux travaux ses dimensions vont encore changer.

Pour avoir une idée du rendu je prends une photo, télécharge des images et fais un montage avec le logiciel The Gimp.

 

Creuser le trou :
Certains vous diront que c’est facile et que vous pouvez le faire vous-même en louant une mini pelle. C’est bien beau mais tout dépend de votre terrain et de votre emplacement. Avec un terrain qui a  une petite pente vous pouvez ré-agencer la terre sur les côtés car c’est là le gros problème, creuser c’est bien mais que faire de la terre ?
Étant personnellement dans un lotissement il m’a fallu démonter mon grillage pour faire passer les engins et évacuer 100M3 de terre.
Le budget a doublé par rapport à ce que j’avais prévu car les déchetteries n’acceptent plus la terre et quand on ne peux pas là répartir sur son terrain, Il faut payer le camion, le chauffeur, le gazoil et si l’on ne trouve pas quelqu’un qui veut la terre, le tonnage, payant, doit aller dans un lieu spécialisé.

Un autre point très important à prendre en compte est la nature de votre sol.
Êtes vous sure de ne pas rencontrer de cailloux avec votre mini pelle et donc de pouvoir descendre à la profondeur de 2 mètres ?
J’ai personnellement pris deux heures de brise roche. Une mini pelle n’aurait creusé qu’à 1,10m.

Les conditions idéales sont d’avoir un champ suffisamment grand pour étaler la terre ou un jardin qui n’est pas fait, que l’on peut ré-hausser ou agencer avec des buttes de terre mais il faut avoir de la place.

 


 

 

 

2 réflexions au sujet de « Planification »

  1. Bonjour,
    je souhaite construire un bassin de baignade et je trouve que votre site est une très bonne aide pour planifier les travaux….Pourriez-vouS me dire le coût total des travaux (y compris terrassement)?

    Merci

    • Bonjour,
      J’ai dépassé les 5000 € TTC ce qui reste acceptable quand on sait le prix d’une piscine traditionnelle de 9m X 4m ou le prix d’un piscine naturelle en béton faite par des pro.

      Le terrassement peut être négocié mais attention de tomber sur des gens bien équipés, qui maîtrisent et prendre en compte qu’il peut y avoir du brise roche.
      Comme marqué sur la page ‘Planification’, l’évacuation de la terre peut coûter cher ou pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *